Le programme de perfectionnement professionnel STIM de la Dre Roberta Bondar

Dr Roberta Bondar

Le programme de perfectionnement professionnel STIM de la Dre Roberta Bondar est une occasion pour les femmes, les personnes non binaires et les personnes de divers genres qui travaillent dans les science, la technologie, l'ingénerie ou les mathématiques (STIM) de créer des réseaux avec les leaders de l’industrie et les pairs afin d’obtenir un aperçu en coulisses des industries de la science et de la technologie au Canada.  

L’appui et l’absence de développement d’un réseau professionnel sont souvent cités comme des obstacles pour les femmes, les personnes non binaires et les personnes de divers genres qui amorcent et demeurent dans une carrière STIM. Les participants au programme de perfectionnement professionnel de la Dre Roberta Bondar bénéficient de relations étroites avec des participants et des dirigeants qui partagent les mêmes idées et qui travaillent dans des domaines traditionnellement dominés par les hommes.

Ce programme de perfectionnement professionnel permet aux participants d’approfondir leurs connaissances quant aux possibilités de carrière dans les secteurs public et privé, ainsi que d’obtenir de nouvelles perspectives et d’avoir un accès direct aux dirigeants des secteurs public et privé.

Qu’est-ce que cela signifie?

Il s’agit d’un programme de perfectionnement professionnel qui vise à inciter les participants à progresser dans les domaines STIM et à éventuellement accéder à des postes de leadership scientifique et de gestion dans le domaine canadien STIM.

Au cours d'une année, un groupe de 12 participants, cinq du secteur public, cinq du secteur privé et deux du milieu universitaire, participent à des séances virtuelles bimensuelles (deux fois par mois) afin d’élargir leurs connaissances des secteurs public, privé et académique et de  tisser des liens avec des dirigeants d'organismes gouvernementaux et privés. Ce programme est cocréé et dirigé par les participants ce qui permet d’assurer une efficacité maximale de la participation.

Qui peut présenter une demande?

Ce programme s’adresse aux personnes qui s’identifient comme étant des femmes, des personnes non binaires et des personnes de divers genres, qui ont commencé pour la première fois un poste STIM (sciences, technologie, ingénierie ou mathématiques) au cours des cinq dernières années, ou ont réintégré au marché du travail après une période d'absence récente de plus de trois ans. On encourage les personnes travaillant dans le secteur privé, dans le secteur public et dans le milieu universitaire à présenter une demande, car la collaboration et les échanges intersectoriels augmentent la valeur du programme. Nous encourageons les candidats des communautés LGBTQ2 + et PANDC à postuler.

Vous n’êtes pas sûr si vous êtes admissible? Envoyez un courriel à robertabondar@wct-fct.com pour plus de renseignements.

Comment présenter une demande

Les candidatures pour l'année 2021 sont maintenant fermées.

Attentes liées au programme

On s’attend à ce que les participants travaillent de manière collaborative afin d’élargir leurs réseaux et atteindre les objectifs du programme. Les participants retenus devront assister à des séances bimensuelles, comprenant des panels, des ateliers et des discussions de groupe. Le temps consacré au programme est d’environ six heures par mois (deux séances de deux heures, plus la préparation et la planification des séances). Étant donné que ce programme est basé sur une approche collaborative, la participation aux séances a un impact sur l’expérience de la cohorte dans son ensemble. Les participants doivent assister à un minimum de 80 % du total des séances au cours de l’année afin d’assurer une expérience de groupe réussie.  

Une fois le programme terminé, les participants doivent travailler ensemble à la rédaction d’un compte rendu écrit qui sera soumis à Les Femmes en communications et technologie (FCT). Le compte rendu écrit sera utilisé pour aider les cohortes futures du programme à établir leur programme et leurs réunions.

Modalités
  1. Ce programme s’adresse aux personnes qui s’identifient comme étant des femmes, des personnes non binaires et des personnes de divers genres.
  2. Vous devez avoir été engagé dans votre premier poste en STIM au cours des cinq dernières années, ou avoir rejoint un poste en STIM après une période d’absence récente de plus de trois ans.
  3. Vous devez prendre des dispositions individuelles et demander l’approbation de votre employeur pour le salaire, les avantages sociaux et le congé, si nécessaire.
  4. Si vous êtes sélectionné, vous devrez participer au programme de l’année en cours et ne pouvez pas reporter votre acceptation à une autre date.
  5. Les candidats doivent être membres de FCT. Si vous n’êtes pas encore membre, nous vous encourageons à vous inscrire au programme sans acheter une adhésion. Les participants retenus devront toutefois adhérer à l’association au moment de leur admission au programme. Des tarifs d’adhésion réduits seront offerts.

Les candidats potentiels peuvent consulter la Politique de confidentialité du Programme de perfectionnement professionnel de la Dre Roberta Bondar ici.

Le Programme de développement de carrière Dre Roberta Bondar est commandité par 
 
Participantes du programme de perfectionnement professionnel STIM de la Dre Roberta Bondar 2021

Aiysha Lalva, Stantec Consulting Ltd., Évaluatrice environnementale de site

Aiysha Lalva est une scientifique de l’environnement qui travaille sur des sites contaminés, aidant les clients des secteurs public et privé à atteindre leurs objectifs de conformité réglementaire ou organisationnelle. Pour Aiysha, travailler dans le domaine de la consultation en environnement offre la possibilité de résoudre des problèmes variés et complexes liés aux eaux souterraines, au sol et à l’air. Elle est une lectrice avide de fiction et d’œuvres de tous genres, qui aime voyager et passer du temps en plein air. Elle aime aussi jouer à des jeux de société avec sa famille et ses amis. 

Aparna Mathur, Services partagés Canada, Agente de projet

Aparna Mathur est chargée de projet au sein de la Direction de la gestion des produits et services en nuage du SSC. Elle est titulaire d’une maîtrise en administration des affaires (PGDBM) avec une double spécialisation en GRH et CRM, et d’un baccalauréat en commerce. Elle est certifiée ScrumMaster® par ScrumAlliance®. Passionnée par l’apprentissage continu, elle acquiert de nouvelles compétences dans le domaine des technologies de l’information alors qu’elle passe d’une formation en RH à une carrière dans les STIM. Elle tient beaucoup à redonner à la communauté et a fait du bénévolat auprès de plusieurs organisations de nouveaux arrivants telles que Services pour femmes immigrants d’Ottawa, World Skills Employment Center et Vitesse Re-skilling.

Arlin Otto, Tacoma Engineers, Conceptrice structurelle

Arlin est conceptrice de structures chez Tacoma Engineers et étudiante de cycle supérieur à temps partiel à l’Université de Waterloo. Ses travaux d’ingénierie structurale portent principalement sur la restauration, l’adaptation et la réhabilitation de bâtiments existants (ingénierie du patrimoine). Elle donne bénévolement de son temps à de nombreuses organisations patrimoniales, comme le comité municipal local du patrimoine (Heritage Guelph), le Preservation Engineering Technical Committee (PETC) de l’Association for Preservation Technology (APT) et l’Architectural Conservancy of Ontario (ACO). Elle aspire à faire du génie structurel et de la construction un espace plus sûr et plus inclusif pour les femmes. Dans ses temps libres, elle aime la randonnée, le camping, l’escalade et la cuisine !

Beth Tompkins, Santé Canada, Évaluatrice scientifique

Beth est une microbiologiste et une spécialiste des affaires réglementaires originaire de la Nouvelle-Écosse. Elle est titulaire d'une maîtrise en sciences alimentaires, avec une concentration en microbiologie et en sécurité alimentaire. Ayant commencé sa carrière comme conseillère en affaires réglementaires, Beth a mis à profit sa formation universitaire pour s'assurer que les produits alimentaires sont sûrs et conformes. Elle est maintenant évaluatrice scientifique au Bureau des dangers microbiens de Santé Canada, où elle contribue à la sécurité des Canadiens par son travail sur les contaminants microbiens dans les aliments. L'intérêt de Beth pour la biologie et la science alimentaire s'étend à sa vie domestique, où elle garde de nombreuses plantes d'intérieur et passe du temps à créer de nouvelles recettes.

Briar Hunter, Université Laurentienne, Étudiante à la maitrise, herpétologiste

Briar Hunter est une étudiante à la maîtrise en biologie de l’Université Laurentienne qui travaille en partenariat avec le Zoo de Toronto, l’Aquarium de Vancouver et le Zoo du Grand Vancouver dans le cadre du programme ReNewZoo du CRSNG. Elle cherche à améliorer les programmes de reproduction en captivité de la grenouille maculée de l’Oregon, une espèce menacée, tout en faisant la promotion du rôle des zoos dans la science de la conservation. Après avoir participé pendant 10 ans au programme FIRST Robotics, Briar a atterri dans le domaine de la conservation de la faune ; elle a traqué des grenouilles dans des marécages, plongé après des tortues et manipulé des serpents à sonnette venimeux. Briar saisit chaque occasion de partager sa passion pour la faune sauvage — avec sa famille, des inconnus et des élèves en salle de classe. Lorsqu’elle n’est pas en train d’explorer la nature, Briar est heureuse de raconter de nombreuses histoires sur le sujet.

Brittani Holder, Université de Toronto, Analyste de la sécurité

Brittani Holder est analyste en sécurité à l’Université de Toronto. Brittani travaille à la protection de la communauté de l’Université contre les événements liés à la cybersécurité. Elle a également obtenu un baccalauréat spécialisé en sciences à l’Université de Toronto, avec des études en mathématiques, statistiques et philosophie. Au cours de ses études de premier cycle, elle a servi de mentor aux étudiants de première année et a été nommée directrice informatique de WomINclusive, une plateforme de réseautage et de discussion pour les femmes des minorités visibles. Brittani aime s’engager dans des discussions collaboratives et de résolution de problèmes sur la cybersécurité, et espère rendre les utilisateurs finaux plus conscients de l’impact de leur activité en ligne sur la sécurité et la confidentialité de leurs données. 

Dhwani Trivedi, Service correctionnel du Canada, Programmeur-analyste

L’amour et la passion de Dhwani pour les nombres, les modèles, les algorithmes et les données l’ont poussée à faire un baccalauréat en génie informatique, suivie d’une maîtrise en informatique. Elle a travaillé dans plusieurs industries en tant qu’ingénieure logiciel dans la Silicon Valley pour résoudre des problèmes d’ingénierie. Plus tard dans sa carrière, elle a décidé de combiner les sciences et les arts en poursuivant un baccalauréat en beaux-arts. Convaincue que les arts sont le moteur de l’innovation de la prochaine génération, elle applique ses compétences artistiques et techniques à la conception d’applications logicielles de la prochaine génération pour le Service correctionnel du Canada. Elle est une apprenante à vie qui aime être une mentor et inculquer l’amour des STIM aux jeunes personnes.

Jocelyn Pender, Agriculture et Agroalimentaire Canada, Gestionnaire des données de la biodiversité

Jocelyn Pender est gestionnaire de données sur la biodiversité à Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC). Elle croit au pouvoir des données pour résoudre la crise de la perte de biodiversité. À AAC, elle dirige la formation en science des données pour permettre aux chercheurs de tirer parti des données dans leur travail. De plus, elle développe des outils en ligne pour que les scientifiques puissent accéder aux données sur la biodiversité et démontre comment les données peuvent être utilisées pour générer de nouvelles informations et connaissances. Jocelyn est un membre fier de la communauté des Guides du Canada et elle est responsable d’une section locale des Guides. De plus, elle est une nageuse et une cycliste passionnée, ainsi qu’une adepte de la baladodiffusion.

Linqiao Xia, Verafin, Ingénieure informaticienne

Linqiao Xia travaille à distance pour Verafin, une entreprise FinTech basée à Terre-Neuve qui fournit des solutions pour lutter contre les crimes financiers. Linqiao fait actuellement partie de l’équipe d’analyse de la lutte contre le blanchiment d’argent. Elle fait de l’exploration de données et de l’analyse de données pour mieux comprendre les schémas des crimes financiers. Elle a obtenu un diplôme en génie informatique de l’Université Memorial de Terre-Neuve. Bien que Linqiao vive actuellement à Ottawa, elle est très fière de ses liens étroits avec Terre-Neuve. Dans ses temps libres, elle aime participer à des rencontres technologiques, lire, rencontrer des gens ayant des parcours différents et discuter de l’actualité avec ses amis.

Madalena Spencer, Laboratoires nucléaires canadiens, Scientifique des combustibles

Madalena a obtenu son doctorat en chimie à l’Université de Western Ontario (2019), où elle a également obtenu son baccalauréat en sciences (2014). Ses recherches de deuxième cycle sur l’application des techniques de rayonnement synchrotron à l’examen des daguerréotypes (photographies du XIXe siècle) l’ont amenée à compléter une bourse de recherche à l’Institut canadien de la photographie (IPC) du Musée des beaux-arts du Canada en 2017. Pendant son séjour à l’IPC, Madalena a présenté la recherche technique qu’elle a entreprise sur la collection de daguerréotypes de l’IPC dans le cadre d’une conférence « Faites la connaissance des experts » organisée par le musée. Elle a rejoint les Laboratoires nucléaires canadiens en tant que scientifique du combustible en 2019.

Makaila Jones, Défense nationale, Soutien technologique

Makaila Jones termine actuellement son baccalauréat en génie de la conservation architecturale et de la durabilité à l’Université Carleton. Elle a également acquis deux ans et demi d’expérience dans la fonction publique en travaillant pour la section de la science des données de Santé Canada, la section du génie électrique de l’Office de la propriété intellectuelle du Canada et la section des communications par satellite de la Défense nationale. Makaila a l’intention de poursuivre sa carrière dans le secteur public dans l’espoir de mettre en œuvre des programmes de durabilité. En tant que membre de la nation Sto:lo, Makaila s’efforce d’être un exemple pour les jeunes femmes autochtones et espère en encourager d’autres à suivre une carrière dans les STIM. Elle est aussi passionnée du sport de balle molle.

Marisa Kohut

Meagan Betts, Défense nationale, Technicienne de terrain

Meagan est technicienne de terrain en environnement à la base de soutien de la 5e division canadienne au Nouveau-Brunswick, où elle collabore avec des ministères externes et le milieu universitaire pour restaurer des paysages gravement dégradés. Meagan est titulaire d’un baccalauréat en sciences de la gestion de l’environnement et des ressources naturelles de l’Université du Nouveau-Brunswick, où elle est actuellement candidate à la maîtrise en sciences en foresterie. Meagan a travaillé avec Agriculture et Agroalimentaire Canada, Ressources naturelles Canada et le ministère de la Défense nationale. Actuellement, Meagan étudie les techniques de phytoremédiation pour les sols militaires stériles en utilisant des espèces forestières de succession précoce pour restaurer les conditions du sol et la fonction écologique.

Megan Smith, Axem Neurotechnology Inc., Responsable de la mécanique

Megan Smith est une ingénieure biomédicale qui travaille à l’obtention de sa licence d’ingénieure professionnelle. Elle a obtenu son baccalauréat en génie de l’Université de Guelph et se spécialise dans la conception de modalités de diagnostic et d’imagerie. Son expérience professionnelle couvre le milieu universitaire, l’industrie, les organismes sans but lucratif et les organisations internationales. Elle est actuellement responsable de la mécanique chez Axem Neurotechnology, une jeune entreprise de dispositifs médicaux qui développe une technologie permettant de surveiller les fonctions cérébrales pendant la réadaptation post-AVC à domicile. Megan est une peintre paysagiste accomplie et passe généralement ses week-ends à skier, à pagayer, à faire des randonnées ou à se prélasser dans le paysage qui inspire son art. Elle aime également prêter main forte à sa communauté en participant aux premiers secours et aux soins palliatifs.

Monica Granados, Environment et Changement climatique Canada, Conseiller politique

Alors qu’elle préparait son doctorat, Monica Granados a découvert que les incitations à la recherche encouragent des pratiques qui rendent le savoir moins accessible. Cette constatation l’a incitée à consacrer sa carrière à travailler dans le domaine de la science ouverte afin de rendre les connaissances plus équitables et accessibles. En tant que conseillère en politiques sur les sciences et les données ouvertes à Environnement et Changement climatique Canada, Monica met en œuvre et soutient des initiatives de sciences ouvertes. Monica est également membre de l’équipe de direction de PREreview et du conseil d’administration de la Société canadienne pour l’accès aux données. Elle développe des ateliers d’improvisation pour les scientifiques afin d’améliorer leur communication scientifique.

Olivia Dayaram, Rogers Communications, Developpeur d'applications Salesforce

Olivia Dayaram est développeuse Salesforce chez Rogers Communications. Depuis qu’elle est jeune, elle adore les jeux informatiques, ce qui l’a incitée à s’inscrire au programme coopératif de développement de logiciel et de génie des réseaux au Collège Sheridan. Consciente du manque de diversité des sexes dans les STIM, elle soutient activement les femmes en faisant du bénévolat auprès de RISE For Women chez Rogers, en servant de mentor aux jeunes femmes qui se joignent à Rogers et en participant à des événements comme Ellehacks. Dans ses temps libres, elle aime cuisiner, faire des casse-tête et faire des recherches sur les initiatives écologiques.

Regina Coeli Tolentino, Transports Canada, Agente de gestion des affaires, Division régionale de la gestion des affaires, Aviation civile

Regina Coeli Tolentino a obtenu un diplôme spécialisé en neurosciences comportementales et une mineure en études multidisciplinaires en sciences à l’Université Concordia. En tant que membre du Collège des sciences, ses recherches ont intégré les neurosciences à d’autres domaines des STIM comme la physique et la médecine, ce qui lui a valu le prix Raya Aralihalli pour ses études en neurobiologie comportementale. S’identifiant à son mandat, elle a travaillé dans un laboratoire qui étudiait les risques longitudinaux et les résultats en matière de santé chez les enfants des quartiers défavorisés. Regina a commencé sa carrière dans la fonction publique en tant qu’étudiante et a depuis travaillé pour divers ministères fédéraux. Elle est fière de ses origines philippines.

Sammia Abrar, IBM Canada Ltd., Directrice principale adjointe de la technologie architecte de solutions au bureau de la direction principale de la technologie

Sammia Abrar a toujours eu la passion d’aider les autres et d’avoir un impact positif — et cela continue d’être son élément moteur. Sammia est architecte de solutions CTO associée chez IBM Canada, où elle contribue à optimiser les processus et les équipes, à transformer des concepts techniques et difficiles en solutions et à travailler sur des projets qui peuvent littéralement changer le monde ! Avec une formation en informatique, en génie logiciel et en interaction homme-machine, Sammia a pu explorer divers rôles dans le secteur de l’énergie, du développement, de la consultation et du bénévolat. Dans ses temps libres, Sammia aime faire de la randonnée, voyager et passer du temps avec sa famille et ses amis.

Sana Abou-Shaaban, Agence des services frontaliers du Canada, Gestionnaire de projet informatique

Sana Abou-Shaaban, ingénieure professionnelle agréée et ScrumMaster professionnelle certifiée, travaille pour le gouvernement du Canada en tant que chef de projet informatique. Elle ne cesse de promouvoir la diversité et l’inclusion des femmes dans la technologie par son travail, ses interventions publiques et ses nombreux rôles bénévoles.  Au fil des ans, Sana a siégé aux conseils d’administration de nombreuses organisations à but non lucratif d’ingénierie et d’informatique, tant au niveau local qu’international, où elle a été reconnue pour ses initiatives et pour sa passion à faire la différence. En 2019, Sana a été présélectionnée pour la série de prix Femmes en informatique dans la catégorie de Porte-parole de l’année, et en 2020, elle a été nommée pour le prix du bénévole exceptionnel de la section d’Ottawa de l’IEEE. Sana est titulaire d’un baccalauréat en génie biomédical et électrique (systèmes informatiques) de l’Université Carleton, et a travaillé en tant qu’ingénieure et gestionnaire de projet dans les secteurs privé et public. Sana est la cofondatrice du premier réseau Les femmes et la technologie à l’Agence des services frontaliers du Canada et ancienne trésorière de la section d’Ottawa de l’IEEE.  Elle est actuellement vice-présidente de la section d’Ottawa de l’organisation Ingénieurs professionnels de l’Ontario et secrétaire du conseil d’administration nord-américain de la IEEE Communications Society.

Tammy Xuan Bui, Université McGill, MSc en Santé publique et récipiendaire d'une bourse d'études supérieure des Instituts de recherche en santé du Canada

Tammy Bui est titulaire d’une maitrise en santé publique de McGill. Elle a fait son baccalauréat en sciences biomédicales à l’Université d’Ottawa, ce qui a éveillé sa passion pour la recherche sur la démence. La démence est un problème de santé publique et Tammy aspire à être à l’avant-garde de la recherche sur la démence et la santé gérontologique. Tammy s’intéresse à l’intersection entre la démence, les soins de santé et les politiques. Au-delà du contexte universitaire, Tammy établit des liens avec les étudiantes et étudiants en tant que vice-présidente de son caucus des cycles supérieurs, fait preuve de leadership par l’inauguration de la section Diabète Canada de McGill et incite les jeunes à s’intéresser aux STIM en les sensibilisant aux sciences dans le cadre de l’initiative Parlons Sciences Canada.

Weiyun Lin, Université de Memorial, Coordonnatrice de programme, Programme PEOPLE CREATE du CRSNG

Weiyun Lin est coordonnatrice de programme du réseau PEOPLE, un réseau pancanadien de recherche et de formation sur la pollution persistante, émergente et organique dans l’environnement, dirigé par l’Université Memorial. Sa formation en génie de l’environnement et sa passion pour le service aux étudiants et la formation professionnelle l’ont conduite à son poste actuel, où elle interagit avec des collaborateurs du milieu universitaire, de l’industrie, du gouvernement et des ONG au Canada et ailleurs pour soutenir la formation des étudiants des cycles supérieurs. En dehors du travail, elle aime la photographie et tenir un journal dans un agenda Hobonichi.